Nos (més)aventures à Utrecht !

Nos (més)aventures à Utrecht !

Nos (més)aventures aux Pays-Bas

Nos (més)aventures aux Pays-Bas !

Tout commence vendredi dernier, le Potibaron (alias Vincent, le baron du potiron dans notre jargon) part chercher le véhicule de location chez une famille, un vieux Ducato gris qui faisait davantage penser à un camion de contrebande qu’à un véhicule professionnel. Une fois chargé et le plein dans le réservoir, nous, les dealers de courge, étions prêt pour partir. Direction le Veggie World d’Utrecht aux Pays-Bas.

  
Les premiers kilomètres annonçaient déjà un road trip palpitant. Le potibaron roulait tranquillement sur le périphérique lillois en direction de la frontière belge quand, soudainement, il a été forcé de prendre d’urgence la sortie la plus proche. Perte de puissance du véhicule ! Impossible d’accélérer, le véhicule ne faisait plus que décélérer. Panique ! Une fois garé, nous éteignons et rallumons le moteur, tout refonctionne. « Est-ce une bonne idée d’aller à Utrecht ? » se posait-on comme question. Après un coup de téléphone au propriétaire du véhicule qui joue la carte du « je ne suis pas au courant », nous décidons de reprendre la route. Ce problème apparaît une nouvelle fois à 50 km d’Utrecht, heureusement une station de service était toute proche. Sauvé ! Nous éteignons le camion une nouvelle fois et nous repartons.

 Nous arrivons au lieu où est sensé se trouver le salon. Jaarbeursplein est immense ! Voyez donc !

Plus d'une dizaine de bâtiments immenses se dressaient devant nous. Où aller ? On décide de rentrer dans un des bâtiments, au hasard, pour se renseigner. La réceptionniste qui n’était au courant de rien téléphone à l’administration centrale. Le salon a lieu dans le hall 5. Elle sort un plan. On lui demande « où sommes nous ? », elle a du mal à nous localiser. Puis elle veut nous expliquer la route, il faut refaire le tour et à un moment donné tourner à droite pour passer sous la route pour passer de l’autre côté. Elle s’y reprend à trois fois et dessine donc trois boucles sur le plan super détaillé…

On arrive au parking. On nous avait annoncé la gratuité de celui-ci le temps de décharger. On a dû finalement payer 8 euros pour 1 heure 30 ! 

Bref, nous reprenons la route et nous arrivons plus tard dans la rue où se trouve le logement. Toutes les maisons se ressemblent et au fil de notre progression on se rend compte que 4 portes possèdent le numéro 105... 105 A, 105 A Bis, 105 et 105 Bis. On sonne à la première porte, un homme ouvre. « Est-ce ici pour le Airbnb ? » L’homme rigole : « ha non, ce n’est pas le bon numéro 105 ! »

Finalement on sonne à l’appartement voisin, même cinéma, « c’est ici pour le Airbnb ? » Oui !

On prend nos marques dans le logement et on décide de s’installer dans le salon pour discuter et regarder un peu la télé. On se sentait étrangement épié jusqu’au moment où on s’est rendu compte qu’il n’y avait pas de rideaux à la grande fenêtre du salon ! On entendait et voyait tous les passants dans la rue, comme s’ils étaient à côté de nous. Quelle sensation très étrange.

 

De toute la maison on pouvait observer les voisins, impossible d’avoir un peu d’intimité. Assis dans le canapé, on lève notre tête et qu’est-ce qu’on voit sur la bibliothèque ? Une armée de canards en plastique... avec un coq intrusif !

 

Le lendemain, nous partons pour le salon. Nos voisins avaient collé leurs tables à la notre de chaque côté… Impossible de rentrer dans notre stand. On devait passer en dessous de la table en mode Rambo. Désolé nous n’avons pas de photo, ni de vidéo, de cette séquence épique...

La journée se passe correctement. Nous avons découvert que "courge" se traduit par "pompoen" et se prononce "poumpoun" (graine de courge se dit donc "pompoenzaad" en néerlandais)... On vous laisse le soin d'imaginer les Néerlandais s'exclamer en passant devant notre sand, "poumpoun !", "poumpoun !" 😉

Le samedi soir on se balade dans le centre ville d’Utrecht qui est vraiment super sympa ! C’est dommage qu’on ait pas eu plus de temps pour explorer la ville. Le deuxième jour se passe bien aussi, on s’inquiète juste des problèmes qu’on avait eu avec le camion mais finalement nous sommes rentrés sains et saufs à Lille 🙂 

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour de l'huile de pépins de courge !

One thought on “Nos (més)aventures à Utrecht !”

Laisser un commentaire