Mais au fait, il y a quoi dans les graines de courge ?

Mais au fait, il y a quoi dans les graines de courge ?

Les graines de courge sont considérées comme un « super aliment » ou « superfood » en anglais. Mais pourquoi sont-elles si spéciales ? Voici un récapitulatif des valeurs nutritionnelles et des bienfaits pour notre organismes.

Dans les graines de courge, il y a des acides gras polyinsaturés oméga-6 et des acides gras mono-insaturés oméga-9, des fibres et des protéines végétales à hauteur de 25%.

Il y a aussi des minéraux, beaucoup :

Du phosphore : Sel minéral le plus abondant dans l’organisme après le calcium, il est essentiel à nos cellules, pour stocker et libérer l’énergie. 

Du sodium : La condition physique détermine le besoin en sodium. Lorsque nous suons durant une activité sportive, nous perdons en moyenne 0,5 g par litre de sueur.

Du calcium : Macroélément qui joue un rôle important dans tout le système métabolique, le développement des os, dent, cœur, nerfs, régulation de la pression sanguine et les muscles.

Du magnésium : Présent dans tous les tissus du corps, il est primordial dans tous les principaux processus métaboliques du corps, la synthétisation des protéines et du matériel génétique. Il maintient la stabilité électrique des cellules et régule les battements du cœur.

Du zinc : Il entre dans plus de 100 fonctions enzymatiques, qui aident au bon fonctionnement de l’ensemble du corps, enlève les substances nocives de notre organisme, nécessaire pour le système immunitaire, notamment pour l’enfant pour les femmes enceintes.

Du fer : Minéral essentiel à notre vie, indispensable pour l'hémoglobine, il favorise la diffusion de l’oxygène de nos cellules et contribue à la vitalité du muscle.

Du cuivre : Ce minéral est impliqué dans la reconstruction des nerfs et l’entretien des cartilages et des os.

Du potassium : Intervient dans le maintien des cellules et la croissance de la masse cellulaire.

Du manganèse : Intervient dans la croissance osseuse, la lubrification et souplesse des cartilages. Antiallergique universel.

Du sélénium : Antioxydant nécessaire pour protéger les cellules de divers attaque et est recommandé pour les femmes enceintes.

Il y a aussi des vitamines :

B1 : Elle influence la fonction cardiaque et les nerfs.

B3 : Elle intervient comme réparateur de la molécule d'ADN lorsque celle-ci est endommagée par des rayonnements, des polluants, des toxines, ou des médicaments.

B6 : Elle joue un rôle important dans le métabolisme des acides aminés et acides gras. Le besoin en vitamine B6 est plus important pour les femmes enceintes.

La vitamine E : Découverte en 1922, elle protège les tissus de l’oxydation, c’est-à-dire… La vitamine E participe à la protection des membranes cellulaires, à commencer par celles de la peau, et contribue ainsi à ralentir le vieillissement cutané. Elle protège aussi les globules rouges contre les substances oxydantes.

Laisser un commentaire