Le Scorbut, le fléau de la marine marchande

Le Scorbut, le fléau de la marine marchande

Historique

Le scorbut est une maladie qui a été détectée à la Renaissance durant les premières explorations maritimes mondiales. Cette maladie a sévit sur terre et sur mer jusqu’au XIXème siècle et a causé la mort de milliers de personnes. L’équipage de Christophe Colomb en est un exemple puisque lors de son retour de la futur Amérique en 1493,son équipage était très affaibli par cette mystérieuse maladie. La marine marchande ainsi que les prisonniers ont été les principales cibles puisque ceux-ci étaient généralement peu ou mal nourris.

En 1535, lors d’une expédition de Jacques Cartier au Canada, 25 hommes sur 110 ont succombé du Scorbut. Les symptômes étaient toujours les mêmes, une fatigue générale de l’équipage puis les jambes, les épaules qui enflent et ensuite une mort lente. C’est à partir des années 1747 que le docteur James Lind découvre qu’il est possible d’éviter cette maladie en donnant des oranges et des citrons à l’équipage. Cette découverte fait de James Lind un héros et les hommes d’équipage atteints du Scorbut furent guéris par ce remède local. Par la suite en 1805, l’apparition de boîte de conserve par Nicolas Appert a permis une alimentation de conserve équilibrée et riche en vitamines. Aujourd’hui cette maladie a été clairement identifiée : elle est la conséquence d’une carence alimentaire en Vitamine C !

La vitamine C

La Vitamine C, appelée aussi acide L-ascorbique est une vitamine hydrosoluble sensible à la chaleur et à la lumière. Celle-ci joue un rôle fondamental dans le  métabolisme humain. La Vitamine C est un cofacteur enzymatique c’est-à-dire un composé chimique qui va permettre l’activité biologique d’une protéine. Elle est particulièrement nécessaire dans la synthèse du collagène (permet l’élasticité de nos tissus), de globules rouges et contribue au système immunitaire.

Apport journaliers en Vitamine C recommandé : 75 mg pour une femme et 90 mg pour un homme.

Carence en vitamine C = Scorbut

On parle de la maladie du Scorbut  lorsque les apports sont de moins de 10 mg par jour. Les premiers symptômes de cette maladie sont une grande fatigue, des œdèmes sur les bras et les jambes puis par la suite un déchaussement des dents, la purulence des gencives, des hémorragies puis la mort par infection respiratoire ou par épuisement.

Homme atteint du scorbut

Traitement

Dans les années 1930, les scientifiques découvrent comment synthétiser la vitamine C. Cela permet donc aux personnes atteintes du Scorbut de consommer 1 gramme de Vitamine C chaque jour et cela pendant 15 jours afin de pouvoir en  guérir.

Prévention

Par prévention du Scorbut, il est indispensable d’avoir une alimentation riche en fruits et légumes et équilibrée. Les produits d’origine végétale sont donc ceux où l’on retrouve le plus de Vitamine C !

D’après l’OMS (organisation mondiale de la santé) en 2008, le scorbut reste une maladie fréquente notamment dans les pays où la malnutrition frappe toujours. En France un adulte consomme en moyenne 77 mg/jour, ce qui permet d’éviter le Scorbut à condition que l’alimentation soit équilibrée. Cependant en raison de l’augmentation de l’alimentation de type snacking, le scorbut est de retour également en France et  dans d’autres pays développés. Il  est donc conseillé de consommer des fruits et des légumes tous les jours afin d’éviter une carence en vitamine C pouvant engendrer le Scorbut.

Sources :

http://www.trouble-nutritionnel.wikibis.com/scorbut.php

https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-c-ou-acide-ascorbique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Scorbut

http://archeo.blog.lemonde.fr/2014/05/19/le-scorbut-fossoyeur-de-la-ville-de-colomb/

Le scorbut dans les villes (article de 2016) : http://sante.lefigaro.fr/article/le-scorbut-maladie-des-marins-desormais-au-coeur-des-villes/

 

Laisser un commentaire