La récolte des courges de Styrie

La récolte des courges de Styrie

La récolte des courges de Styrie

Les splendeurs de l’automne colorent doucement notre paysage, la brise disperse dans nos campagnes le feuillage or et ambré des arbres. Le soleil automnal et l’odeur des bois fanés annoncent la saison des pommes, des champignons, des soupes et des courges.
Il était temps d’écrire un article sur la récolte de la « Lady Godiva », ou variété Styriaca, à partir de laquelle est extraite la précieuse huile de graine de courge depuis le 18e siècle. Reconnues pour leurs qualités gustatives et médicinales, les graines de courge (ou pépins) vertes foncée de cette variété ont la particularité de ne pas avoir d’enveloppe protectrice. A travers le temps, les agriculteurs ont sélectionnées les variétés présentant cette caractéristique héréditaire récessive.
La Styriaca est une courge verte-orangée de forme ronde, de diamètre 25 cm et pesant de 5 à 8 kg. Chaque courge contient un peu plus d’une centaine de grammes de graine et il faut environ 2,7 kg pour produire un litre d’huile, soit 33 courges. La récolte sur un hectare est de 800 kg de graines en moyenne soit 10 000 courges à huile. Sa chair spongieuse et fibreuse n’est pas consommée. Les graines sont semées début mai et prennent racine dans un terroir caractérisé par un fort taux d’ensoleillement et un climat chaud. La plante fleurit en juillet et les courges sont récoltées entre fin septembre et mi-octobre. De par la fragilité de la plante, il n’est pas possible d’utiliser des pesticides.

                                              img_2132-edite img_2136-edite
Dans le passé, les graines à huile étaient récupérées à la main. Les courges sont de nos jours alignées dans les champs puis récoltées à l’aide d’une charrue qui fait penser à un hérisson. Les courges y sont broyées et les graines sont récupérées dans un tambour. La chair est immédiatement répandue sur les champs comme engrais naturel ou ramassée pour nourrir les animaux. Les graines sont quant à elles lavées puis séchées à l’air libre dans les granges ou à très faible température durant plusieurs heures. Une fois séchées, elles peuvent être stockées pendant près de deux ans.

14356102_edite
Dans bien des endroits en Slovénie, on récolte encore les graines à la main et on se sert des moulins en pierre traditionnels afin de produire une huile de courge de haute qualité, respectueuse des valeurs familiales. Consommée dans une salade de mâche, de pomme de terre ou encore dans les soupes et veloutés de courgette et de potimarron, cette huile d’exception ravira vos papilles.

Laisser un commentaire