Bled, le petit coin de paradis slovène

Bled, le petit coin de paradis slovène

« Il n'y a aucun autre endroit plus beau en Carniole que celui-ci avec ses paysages environnants, un petit coin de paradis » a écrit un jour le célèbre poète romantique France Prešeren dans Krst pri Savici (The Baptism at the Savica Waterfall), publié pour la première fois en 1836.

L’été s’installe confortablement en Slovénie en ce mois de juin. Les températures avoisinent déjà les 30°C avec une légère brise s’engouffrant à travers le parc national de Triglav. C’est l’occasion rêvée d’écrire finalement sur le lac de Bled !

On nous a souvent demandé lors des salons gastronomiques « pourquoi voyons-nous sans cesse ce lac quand il s’agit de la Slovénie ? » Bled c’est un peu comme la tour Eiffel en France, un symbole du pays, un lieu historique.

C’est aux portes des Alpes Juliennes que nous partons. Après une route quelque peu sinueuse, nous apercevons au loin le château médiéval de Bled perché sur son imposante falaise. Il veille depuis 1000 ans sur le lac d’un vert étincelant qui se dévoile peu à peu devant nous. Ce joyau entouré d’une couronne de sommets alpins attire chaque année de nombreux touristes.

Ironie du sort, l’île qui trône au centre du lac de Bled est la seule île présente en Slovénie, les 40 kilomètres de côtes en sont totalement dépourvues. Afin de respecter la nature, vous ne pouvez y accéder uniquement qu’avec une gondole traditionnelle en bois, la « pletna » ou y aller à la nage (pour les plus motivés). Cette île est occupée par l’homme depuis bien longtemps puisque nous y avons retrouvé des traces préhistoriques datant du 11e au 8e siècle avant J.C., les Slaves s’y étant installés du 9e au 10e siècle. 

Selon la légende qui s’est transmise oralement depuis de nombreuses générations, le temple de l’ancienne déesse slave Živa se dressait exactement là où se tient désormais l’église Baroque, reconstruite au 16e et 17e siècle à cause des tremblements de terre. L’autel païen disparut suite aux batailles entre les païens et les chrétiens qui le détruisirent pour y dresser une église au 12e siècle.

De nos jours, il est possible de manger sur l’île une spécialité slovène préparée dans un four traditionnel à pain, le « potica » (prononcé « potitsa »), un gâteau roulé aux noix. Pour la petite anecdote, le pape François est un fin connaisseur de ce gâteau et aime le mentionner quand il rencontre un(e) slovène. Lors de sa rencontre avec Donald Trump en mai 2017 au Vatican, il demanda à Melania Trump, d’origine slovène, si elle lui faisait manger cette spécialité. Elle répondit « Pizza ? Yes ». Cette incompréhension entre « pizza » et « Potica » fit bien entendu le tour des médias américains et slovènes.

Et qu’en est-il de la ville de Bled ? L’architecture de la ville de Bled est très spéciale. Les vieilles fermes côtoient des hôtels cubiques, le centre-ville est surnommé « la place Kadhafi » à cause de son architecture et son organisation spatiale. Bref, c’est très éclectique.

Hormis la ville, Bled est vraiment un lieu à visiter lors de son passage en Slovénie et demeure un excellent point de départ pour les excursions en nature à travers le parc naturel de Triglav. En été le lac atteint des températures idéales pour se baigner, que demander de mieux après une randonnée pour se rafraîchir ? De nombreux événements culturels sont organisés et de nombreuses activités en plein air sont proposées durant tout l'été.

Pour plus d’information à ce sujet, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Internet officiel, en français : www.bled.si/fr/

Laisser un commentaire