Agriculture bio U.E versus non-U.E

Agriculture bio U.E versus non-U.E

Graines de courge chinoises et européennes

Agriculture bio U.E versus  Non-UE - Quelle est la provenance de vos graines ?

On nous pose très souvent la question de la provenance de nos graines de courge, ce qui est tout à fait légitime au regard des (trop nombreux) scandales alimentaires actuels.

Historiquement les courges à huile (ou courge oléagineuse) sont principalement cultivées en Autriche, Hongrie et Slovénie pour ce qui est de l’Europe. Pourquoi ces pays ? La réponse dans notre article ici 😉

Pourtant, en magasin bio, on trouve principalement des graines de courge provenant de Chine pour un prix avoisinant les 12€ le kilo. Bien que les graines de courge d’Autriche, de Hongrie et Slovénie soient bien plus savoureuses, qualitatives et gustatives que les graines chinoises, elles ne sont cependant pas systématiquement référencées du fait de leur prix deux fois plus élevé.

Quelle est la différence entre les graines de courge chinoises et européennes ?

La première image représente des graines de courge bio produites en Chine; la seconde, des graines de courge poussées au sein de l'Union Européenne :

Graines de courge origine ChineGraines de courge origine Europe

De visu, les graines de courge de Chine sont plus petites, moins charnues et d’un vert beaucoup plus pâle que les graines de courge d’Europe centrale. Gustativement la différence est sans appel, les graines européennes sont bien plus qualitatives !

En fait, la question de la provenance concerne la quasi totalités des graines labellisées bio disponibles en magasin (chanvre, tournesol, colza…) et pseudo-céréales comme le sarrasin. Sur l’emballage, il est indiqué la provenance de la manière suivante, sous le label bio européen : « Agriculture non-UE ».

La filière des graines de courge en Europe n’est pas un agriculture intensive. Elle est caractérisée par de nombreux petits producteurs et fermiers regroupés en coopératives pour la transformation des graines en huile de pépins de courge, ce qui explique la difficulté de passer à une agriculture biologique dans cette configuration. Quoiqu’il en soit, cette filière est en pleine mutation et de plus en plus de producteurs franchissent le pas du biologique, ce qui est une bonne nouvelle pour les consommateurs.

Laisser un commentaire