Adieu la viande, aujourd’hui je deviens végétarien !

Adieu la viande, aujourd’hui je deviens végétarien !

Noël s'est bien passé et la dinde au marron de votre grand mère était très bonne, mais pour vous c'était la dernière car vous avez décidé de devenir végétarien. N’ayez pas peur, vous n’êtes pas le seul à avoir choisi ce régime. Dans le monde, l’Inde est un bel exemple car 40% de sa population est végétarienne, soit entre 450 et 500 millions de personnes. En France, ils sont plus d'un million à se revendiquer végétarien ou végétarienne et à avoir abandonné la consommation de chair animale (la viande et le poisson).

Et là vous vous dites, pourquoi mon ami Paul se dit végétarien alors qu’il consomme du poisson ? Malheureusement pour votre ami Paul, il est plutôt un pesco-végétarien. Il a supprimé de son alimentation la viande mais continue de manger du poisson, des œufs et des produits laitiers. On trouve aussi d’autres cas comme celui de Paul, les voici :

  • Les ovo-lacto-végétariens ne consomment pas de viandes ni de poissons mais continuent de manger des œufs et des produits laitiers.
  • Les ovo-végétariens ne consomment plus de viandes, de poissons et de produits laitiers mais continuent de manger des œufs.
  • Les lacto-végétariens ne consomment plus de viandes, de poissons et d’œufs mais continuent de manger des produits laitiers.

Ainsi, il existe plusieurs types de végétarisme, à vous de choisir celui qui vous correspond le mieux.

C’est l’heure du repas, qu’est-ce que je mange ce soir ?

La réponse à cette question est simple car l’on peut trouver des produits végétariens dans la plupart des supermarchés. Pour votre apéro ou vos entrées, goutez des tartinables comme le houmous libanais, à base de pois chiches, le caviar d’aubergine ou le guacamole à l’avocat. Vous pouvez aussi trouver des pâtés végétaux mais plutôt en boutique spécialisée (magasins bio, végétarien ou végétalien). Dans les supermarchés, nous trouvons maintenant des produits dédiés aux végétariens comme les steaks de soja ou des saucisses végétales qui permettent de remplacer la viande.  Vous pouvez accompagner ces simili-carnés par des légumes, des céréales et des légumineux (riz, pâtes, boulgour, quinoa, lentilles, pois) mais aussi des galettes de céréales, des raviolis de légumes ou des falafels. Le lait d’origine animal peut encore être consommé sous forme liquide mais aussi solide (ex : fromage). Cependant, vous pouvez aussi consommer des laits végétaux comme du lait de soja, d’amande, de riz. Il existe aussi des crèmes de soja pour remplacer la crème fraiche.

Si vous avez décidé de ne plus consommer de fromage, il existe maintenant des fromages végétaux que l’on trouve dans les magasins spécialisés (biologiques, végétariens ou végétaliens). Le fromage au lait végétal le plus connu est bien entendu le tofu. Originaire de Chine, le tofu est un fromage issu du caillage du lait de soja, il se cuisine seul, en dés, frit ou mélangé dans les salades, les soupes, sur les légumes ou les céréales.

Avec tous ces délicieux produits, vos placards et vos frigos ne vont pas se vider si facilement.

Cependant, il faudra veiller à faire attention à vos taux d’omega 3-6-9 car il ne faut pas qu’il y ait trop de différences entre eux. Variez vos noix, graines et huiles végétales pour réguler vos taux d’oméga.

Pour les oméga 6 et 9, vous pouvez, par exemple, consommer de l’huile d’olive ou de l’huile de courge. Pour les oméga 3, ce sont plutôt les huiles de lin, de colza, de chanvre ou les graines de chia qui vous apporteront cet acide gras polyinsaturé.

En devenant végétarien, je fais du bien à mon corps et à la planète :

En supprimant la viande de votre alimentation, vous participerez à la lutte contre les maladies cardio-vasculaires et la réduction du taux de cholestérol causées par les acides gras saturés que l’on trouve dans la viande.

Vous solutionnerez par la même occasion d’éventuels problèmes de constipation, de diabète, de troubles du transit, de cancer de la prostate et du côlon grâce à la consommation de fibres contenus dans les légumes, les légumes et les céréales complètes.

Ce changement de régime alimentaire influencera aussi les effets sur notre planète. En effet, l’élevage intensif provoque de nombreuses conséquences pour notre planète : émissions de gaz à effet de serre par le bétail, déforestation pour faire pousser du soja afin de nourrir le bétail, pollution de l’eau due aux déjections animales.

Voilà, avec tous ces avantages et ces explications, vous pouvez maintenant passer à la pratique !

 

Laisser un commentaire